UN P'TIT COIN D'PARADIS

Publié le par 1 Tour 100 détours

 Ilha Grande 25/08-04/09

Comme le disaient les Négresses Vertes en 1988 (http://www.youtube.com/watch?v=G_P7HSnt6TY) :

Voilà l'été, j'aperçois le soleil
Les nuages filent et le ciel s'éclaircit
Et dans ma tête qui bourdonnent,
Les moustiques !

Hé ou ambiance estivale en plein hiver ici á Ilha Grande, île située á 150 kms au sud de Rio, où la loi du pétrole n'a pas sa place puisqu'elle est pratiquement piétonne..à l'exception du camion de pompiers, de la benne à ordures et des scooters de l'inoccupée police mais les habitants se rattrapent au niveau du parc nautique.

En effet, rien de mieux que les taxi-boat et bateaux-excursions pour se faire déposer sur une des "102 plages".
Accroche touristique ou merveilleuse réalité ?

A défaut de les compter, nous laisserons la trace de nos semelles sur les sentiers accidentés de l'île avec des gros lagarte (lézards) fuyant sous nos pas et au bruit du grignotage de petits écureuils gris et celui, moins rassurant, de singes paraissant bien énervés (...sans doute les hormones féminines de Fanny dégagées au grand air !).

Une fois ces obstacles de la nature passés, nous pouvons profiter des plages désertes pour détendre nos jambes dans les vagues de l'océan. Oui, encore une fois, nous n'avons pu résister á faire de bonnes distances à pied et nous en étions récompensés aux retours de nos escapades par "Le Charriot des Desserts" (à défaut de trouver celui de la caipirinha conseillé par de sympathiques français rencontrés à Rio). Un large choix de pastelerias (pâtisseries) au chocolat, coco, maracuja, citron vert et MÊME DES FLANS !

... Une façon de prolonger notre plaisir après avoir observer en snorkling des raies (à vue de masque 1,50 m de large et 2,79 m de long queue comprise)... les tortues seront moins avenantes et ne se se montreront pas, préférant rester à l'abre du courant dans les rochers décorés d'oursins.




Autre espèce animale bien présent à Ilha Grande qui accompagnait nos nuits :
Le MOSQUITO gnac gnac gnac !



Comment lutter contre les moustiques en 7 leçons

ATTAQUER D'ENTRÉE DE JEU :
A peine vous rentrez dans la chambre que vous effectuez un tour d'horizon pour éliminer les plus visibles.

RESTER EN ÉVEIL : Armé de votre lampe frontale dans l'obscurité, attendez de sentir le moustique à portée de main. A ce moment-là, allumer votre lumière pour viser votre cible.
Inconvénient : La personne dormant à vos côtés n'appréciera peut-être pas d'avoir un faisceau lumineux dans les yeux lors de son sommeil...à conseiller aux célibataires !

ABUS D'INJURES ENVERS LES MOUSTIQUES : Technique peu efficace mais ça défoule ! Boules Quiès obligatoires pour la personne partageant votre chambre !

LA BATTUE GÉNÉRALE : A défaut d'être venu à bout de ces p..... d'insectes, vous finirez par réveiller votre compagne qui sera, alors, votre allié N°1 même totalement excédée, plus par vos agissements que par le parasite volant, et se chargera de repérer les proies afin de vous adonner pleinement à votre chasse nocturne...TOUTES LUMIÈRES ALLUMÉES !

DORMIR COUVERT : Cela ressemble à une semi-défaite donc mental à bloc important. Momifié sous votre drap, le mosquito se retrouvera sans aucun accès direct à votre peau.
Inconvénient : Il fait sacrément chaud là-dessous !

SACRIFIER SON CORPS : Méthode psychologique, à bout de forces et souhaitant dormir, vous donnerez votre corps, non pas à la science, mais au grand bonheur des buveurs de sang en vous découvrant totalement en espérant qu'une fois la pance bien remplie, ils vous laisseront repartir dans vos rêves tranquillement.
Avantage : Pratique la plus silencieuse mais celle qui laisse le plus de traces.

LA TEMPÊTE ARTIFICIELLE : Vous découvrirez, enfin, que votre chambre est équipée d'un ventilateur que vous actionnerez sur la vitesse de rotation la plus forte afin de gêner tout vol d'insectes qui finiront par fuir.
Inconvénient : Au petit matin, vous découvrirez votre chambre totalement retournée par cet ouragan de nuit.


"La seule vraie solution, c'est de laisser votre histérique de compagnon lutter avec ses processus d'extermination relativement infructueux, de prendre votre oreiller et d'aller finir votre nuit dehors...au calme !"



" Il faut avouer que la partie n'était pas facile pour repérer le bruit des moustiques dans l'obscurité, les ronflements de Fanny brouillant les pistes. Une chose est sûre entre les moustiques et moi : Pas de Bzzzz Bzzzzz !!!"



Point Coup de Soleil : Les quelques rougeurs ont été bien vite maitrisées.


Vue du Pico do Papagayo à 960 m. d'alt.

Point Cholestérol : En nette progression suite à l'instauration de "Nos Apéros Balcon" arrosés de bières et caipirinha "maison" accompagnés de pizzas, gateaux apéros, beignets aux aubergines "made in casa" et toasts au parmesan, à l'ail et au curry. La vue du balcon était idéale pour "vivre" notre rue... comme 2 petites commères !!!

Publié dans BRESIL

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

J'y étais, ce fus magique, énorme, splendide, piquant,;)... je pensais reposant mais non, des concerts, des cascades, des canoës, .... pfiou que de bons souvenirs!!! Et une vrai tempête(vent,
vagues, noix de coco qui tombent...!)

merci pour votre site... il est superbe! Et donne très très envie!!! =)


Répondre